Menu

Interview : Trepalium

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

   L’hexagone nous a toujours séduit avec ses groupes de Metal Extrême, surtout en matière du Death Metal, aujourd’hui un de ces groupes nous accorde son temps pour une interview, il s’agit donc de Trepalium ; du Groove Death Metal, bien recherché et bien technique. Harun le guitariste du groupe répond en toute modestie à nos questions et nous parle de Trepalium et Voodoo Moonshine.

Xul : Bonjour les Trepalium, je tiens à vous féliciter ce nouvel opus,  bon je vous épargne les présentations habituelles, ceux qui veulent connaître quand est ce que le groupe s’est formé, ils n’ont qu’à lire la biographie, ma première question est ; comment vous vous sentez après la sortie de Voodoo Moonshine ? Avez-vous un sentiment de satisfaction, ou vous avez envie de revenir en arrière pour rajouter quelques détails/éléments à votre EP ?

Harun : Et bien merci! Nous en sommes donc très satisfaits. Nous avions une idée en tête et nous y sommes allés jusqu'au bout! Donc non, aucun regret pour celui-ci.


Xul : 2 ans après la sortie de H.N.P., pourquoi un EP et non pas un full-length ?

Harun : Et pourquoi pas! Après quatre albums, nous nous sommes dit qu'il fallait passer à la vitesse supérieure. Qu'il était tant de s'approprier pleinement ce que nous avions commencé à développer sur les précédentes productions. Au final, du fait que c'était plus court, ce format nous a permis de travailler de manière plus poussée les arrangements....  


Xul : Holy Records, Season of Mist et maintenant Klonosphere, comment jugez-vous votre collaboration avec ces 3 maisons de disques ? Un seul release avec Season of Mist, vous n’étiez pas satisfaire du résultat ?

Harun : Disons que chacun de ces labels nous a apporté de bonnes choses en temps voulu. Holy Records, nous a permis de mettre un pied à l'étrier, d'exister sur la scène métal. Nous ne les remercierons jamais assez pour ça. Avec Season, nous avons pu sortir notre 3ème album et repartir sur de nouvelles bases car Holy était en difficulté à cette époque... Maintenant nous sommes en famille depuis 2 albums, chez Klonosphere. A l'époque où nous allions sortir HNP, Guillaume Bernard s'est proposé de nous prendre sous son aile. Nous avons dit oui sans se poser de question! Guillaume est avant tout un très bon ami mais c'est aussi quelqu'un de confiance qui travail à fond les groupes qui signe chez lui....Aujourd'hui, nous en sommes très satisfait!
 

Xul : Y a-t-il un lien entre Trepalium et le Tripalium ?

Harun : Aucun. Après, si tu veux en voir un, tu peux certainement y arriver...


Xul : Je ne vais pas vous demander quelles sont vos influences musicales, mais êtes vous déjà un groupe mentor qui influence des nouveaux/jeunes groupes, avez-vous des retours à ce sujet ?

Harun : Je ne m'en rends pas vraiment compte à vrai dire mais je vois parfois des personnes qui postent des reprises du groupe sur le net donc j'imagine que oui...

 

Xul : J’ai lu beaucoup de feed-backs positifs concernant Voodoo Moonshine, les médias vous décrivent comment étant un groupe ambitieux, est ce que vous prenez en considération les critiques dans le process de la composition de vos titres/albums ?

Harun : Non. Nous essayons de ne pas en tenir compte. L'important, c'est de faire ce que dont tu as envie. Par exemple, si demain nous décidons de partir vers une musique plus ambiante et progressive nous le ferons. Et nous le ferons du mieux que nous pourrons!  Regarde HNP... Nous voulions sortir un album plus noir, plus metal et plus prog....Nous l'avons fait sans se poser de question de ce genre. Partir sur un projet comme Voodoo Moonshine était un besoin. Un vieux fantasme que de travailler sur ces nouvelles sonorités... Alors bon, nous sommes en phase avec nous même, notre public et les médias. J'ai envie de te dire tant mieux!


Xul : Pouvons-nous parler de l’avenir proche de Trepalium ? Avez-vous prévu une tournée pour promouvoir votre EP ?

Harun : Alors oui, pour cette fin d’année, nous avons donc une vingtaine de dates de prévu dont quelques unes à l'étranger depuis la sortie de l’Ep début octobre. D'ailleurs nous essayons de voir pour une tournée à l'étranger courant 2015....Nous serons invité prochainement à l'émission de Stéphane Buriez, Une dose 2 Metal sur l’Enorme TV.  Sinon pour la rentrée, nous prévoyons aussi la réalisation d'un deuxième clip avec cette fois-ci Thibault Chaumont (Ingé son du groupe) derrière la caméra.


Xul : Pour les 10 ans de Klonosphere vous avez participé à une tournée avec Klone & Hacride il y a 2 ans, comment avez-vous vécu cette expérience ?

Harun : C'était mortel! Une période inoubliable pour nous tous. Des potes, des concerts tous les soirs, des rencontres en tout genres... Que de bons souvenirs! Si nous devions un jour le refaire, nous le referions sans hésiter!


Xul : C’est encore tôt de parler du prochain Trepalium, mais avez-vous déjà une idée concernant votre prochain album ? Suivra t-il le même concept que Voodoo Moonshine ou il y aura un changement de style ?

Harun : La suite logique pour nous serait de continuer dans la lignée de Voodoo Moonshine mais comme tu viens de le dire, il est trop tôt pour en parler. Il y aura certainement d'autres idées, d'autres envies d'ici là, donc je ne préfère pas en parler plus que ça.


Xul : En lisant vos paroles j’ai découvert un nouvel univers, le vaudou ; vous avez parlé des esprits de la religion vaudou (les Lwas) tel que les esprits de la mort (Guédé) et Damballa l’esprit de la connaissance symbolisé par la couleuvre (bien présente sur le cover de l’album couronnant la poupée) tous ces éléments utilisés comme des Wangas pour peaufiner vos lyrics.
D’où venez l’idée d’aborder ce thème ? Êtes-vous passionnés par la religion vaudou ?

Harun : En fait lorsque j'ai envoyé les maquettes aux membres du groupe ainsi qu'à notre ingé son, nous nous sommes tous plus ou moins dit que l'ambiance dégagé par ces nouveaux morceaux étaient vaudou. Mais KK tout comme Thibault ont vraiment fait une fixette la dessus. KK s'est senti inspiré par ce thème et s'est donc mis à écrire de son côté pendant que nous répétions en vue de l'enregistrement. Nous nous n’étions pas vraiment intéressé à ce sujet jusqu'à la réalisation de ce Ep mais KK lui a du énormément se documenter sur le sujet pour en saisir l'ambiance et pondre ses textes.


Xul : L’artwork est mis en valeur avec vos textes et l’esprit de l’EP, a qui avez-vous fait appel pour la création graphique/visuel ?

Harun : Nous avons à nouveau fait appel à Hicham Haddaji (Strychneen studio) car nous aimons son travail. L'expérience que nous avions eu avec lui pour H.N.P à été excellente donc nous avons voulu la réitérer. Mais cette fois-ci, nous voulions tout d' abord partir sur une photo avec divers photographes pour retravailler ensuite l'image avec lui mais aucunes des photos proposées nous a convaincu. Alors nous lui avons demandé de nous proposer des visus à partir de nos consignes.


Xul : Pouvez-vous nous parler de votre expérience avec Deviant Lab Studio ? L’enregistrement de l’EP s’est déroulé dans des bonnes conditions ou avez-vous rencontré quelques contraintes ?

Harun : Thibault Chaumont étant notre ingé son live depuis 2009, et ayant déjà enregistré notre dernière album en date dans son studio, nous n'avons eu aucune mauvaise surprise si ce n'est que le travail de mix pour ce Ep à été plus compliqué que les précédentes production du groupe. Il fallait obtenir une cohérence dans le son du groupe en incluant la masse sonore d'un brass band. Ça n'a pas été simple mais Il a fait un super travail au final.


Xul : Avant de vous poser ma dernière question, je vous raconte une anecdote ; il y a 10 ans vous avez envoyé votre démo Pain’s Threshold à un ami à moi, en Tunisie. Il me l’a fait écouté et on se disait ce groupe a de l’avenir, y a du punch et ça fait headbanger grave, aujourd’hui c’est moi qui va lui faire découvrir votre nouvel EP. 10 ans après quand vous écoutez votre 2ème démo Pain’s Threshold quels sont les souvenirs de cette époque qui refont surface ?

Harun : Haha c'est beau ça! ….alors en effet, ça me dit quelque chose cet envoi en Tunisie mais ça fait tellement longtemps...quand tu me parles de cela, je me rappel de cette maison en pleine campagne. que nous avions avec le groupe. Nos enregistrements, nos répètes, nos soirées interminables, nos beuveries...ça n'a pas vraiment changé finalement!


Xul : Merci de m’avoir accordé le temps nécessaire pour répondre à cette interview, je vous laisse le mot de la fin.

Harun : Merci à toi et Metal Waves pour cette interview et à très bientôt sur la route!

 

Par Xul (Novembre 2014)

Facebook de Trepalium

You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK