Menu

Interview : Yram

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

   Yram, un nouveau groupe tunisien qui a su marquer son nom et attirer une énorme base de fans, avec une sélection de musiciens choisit minutieusement par Mehdi Jouini le groupe nous a dévoilé récemment son premier EP Leaders not Followers.
Notre invité Madman (alias Mehdi) nous a accordé de son temps pour répondre à nos questions en toute franchise, voici la suite…

Xul : Salut Madman, ça fait un plaisir de te retrouver un jour pour une interview concernant Yram. Ce nouveau projet né après ton départ de Barzakh... avec un Tunisian Groove Metal, Yram arrive à conquérir le coeur des tunisiens avec une musique mélangeant le Metal à des racines tunisiennes. Je ne vais pas trop parler je te laisse présenter brièvement ce groupe.

   Madman : Bon yram c’est un groupe de Groove Tribal Metal comme tu viens de le dire et il a traversé beaucoup de changements de line up pour ne pas dire trop et enfin de compte le groupe se compose de Mehdi Ghanem au chant, Ragheb Ouergli à la basse, Adel Mrabet à la guitare, Aymen Balbouli aux percussions et Tarek Ghamgui à la batterie sans oublier moi même Mehdi Jouini à la guitare, le groupe va fêter sa 1ere année le 25 juin prochain la date de mon anniversaire puis j’ai démarrer le groupe ce jour la avec Mehdi Ghanem il y a 10 mois de cela.


Xul : Ben le jour de ton anniversaire on postera l'interview comme cadeau, haha je rigole. Parlons de ces changements de line up depuis la création du groupe Yram a changé plusieurs membres, des guitaristes, des bassistes et des batteurs ont fait l'aller retour au sein du groupe... Pourquoi tu n'as pas trouvé un line up stable dès le début ou tu es plutôt exigeant?

 
  Madman : en fait ce n’est pas moi qui est exigent c’est Yram qui l'est dès le départ on s'est dis que Yram devrais être un groupe sérieux et dès le départ j’ai posé les conditions aux membres du groupe et il faut dire que c’était un peu dure au départ 3 répètes par semaine et un tas de sacrifice que malheureusement beaucoup d’ex membres n'ont pas pu supporté ou bien m'ont pas pu supporté tout court lol et voila on voulait des membres qui s'investissaient à 2000 pour cent pour Yram et avec le line up actuel on se donne à 3000 mille pour cent même la phrase a ne pas dire maintenant au sein de Yram c’est " les gars une répète ?"


Xul : C'est sérieux chez les Yram, cela est prouvé par la naissance de votre première démo en si peu de temps... Qui s'occupe de la composition des titres au groupe commence se déroule ce processus? Est ce que c'est un travail individuel puisque tu es le leader du groupe ou bien des idées assemblées pour aboutir à un produit fini?

   Madman : tu sais leaders ca ne veut pas dire forcement principal compositeur, un groupe c’est avant tout des musiciens avec lesquels tu partages quelque chose de très important : c’est les émotions et chez Yram le travail de composition était au début, surtout, un travail à 2 Mehdi Ghanem et moi même et avec l'arrivé de Adel, Tarek et Ragheb, le processus a changé maintenant chacun apporte ses idées  bien sur en respectant la charte musicale de Yram et après on voit ça ensemble et on voit ce qui va pour Yram et ce qu'il n'est pas, enfin de compte la musique chez Yram n’a jamais était un collage de riffs ça partait toujours d'une ambiance ou d'un truc qu'on a décidé à l'avance comme les 2 derniers titres « Hat Rabbit » et « Flow » on s'est fixé un but qui était ; de composer et d'enregistrer 3 titres en 10 jours et cela pour garder la spontanéité et la l'énergie des chansons et je pense que le résultat est percutant.


Xul : Well, un esprit d'équipe euh plutôt de groupe. Pourquoi le choix de Leaders Not Followers comme nom de votre première démo ?

   Madman : C’est en effet notre état d'esprit c’est la volonté de toujours vouloir aller vers l'avant et de ne pas se contenter de formule préfabriqué et concept déjà prêt voila.


Xul : Etant un fan de Napalm Death "Leaders Not Followers" n'est pas du tout bizarre pour moi, Napalm Death ont sorti un EP qui porte le même nom en 2004, mais aussi un album "part 2"... Leaders Not Followers est une sorte de compilation de reprises que le groupe reproduit avec sa touche personnelle... Anyway, est-ce qu'il y a une relation avec ceci? Ou est-ce une simple coïncidence? Pour le choix de ce nom ?

   Madman : bien sure le seul mec qui doit savoir ça c’est bien toi mais bien sur en étant moi même un fan de Napalm Death j’ai adoré cet album, des reprises de vieux groupez de Punk par les rois du Grind et à l'époque je trouvais le nom super, au fait c’est une sorte d'hommage aux vrais groupes de punk qui sont en effet des leaders et pas des suiveurs bien qu'ils sont restés un peu dans l'ombre et pour Yram aussi c’est une sorte de rendre hommage à notre patrimoine tunisien et maghrébin qui est un peu dans l'ombre je trouve.


Xul : Ah! de cela je comprends que le nom est inspiré des Napalm Death, mais tu ne trouve pas que cela contredit le fait de vouloir aller vers l'avant et de ne pas se contenter de formule préfabriqué et concept déjà prêt. Car ce nom est un concept déjà prêt...

   Madman : Mais cela ne contredit pas le fait d'aller vers l'avant pas que déjà le fait de vouloir rendre hommage et revendiquer ses origine et sa culture n'est pas un concept préfabriqué, savoir être humble et rendre hommage aux anciens n'est pas un concept préfabriqué mais une qualité en soit pas beaucoup de monde ne l'a fait ces dernier jours.


Xul : Ben ma question est plutôt sur le nom de la démo mais bon, concernant la musique et l'usage du patrimoine tunisien et maghrébin à travers les percussions et des riffs orientaux... comment arrivez vous à introduire tout cela surtout que ce genre d'innovation semble exotique et n'est pas facile à faire?

   Madman : En sachant que généralement on compose avec des guitares sèches et la darbouka, comme la darbouka est omni présente dans le processus de composition donc c’est comme une sorte de frein pour nous et qui nous montre nos limites par rapport au style de Yram.


Xul : Quelles sont les principales influences de Yram?

   Madman : Ohhh ! très bonne question bah je vais commencer par les 4 majeurs qui sont Metallica Dissection Machine Head, In Flames et puis je pense qu'il ya toujours des influences indirectes comme Disturbed que j’ai découvert y a pas longtemps, Immortal aussi tu vas trouver ca bizarre mais bon
sans oublier Dark Tranquillity, System Of A Down… de toute façon ça c’est à terme personnelle mais au sein du groupe ca va de Tool et System Of A Down jusqu’a Pagan's Mind, Circus Maximus à Slipknot.



Xul : Dissection? ben je n'ai pas remarqué une influence trop extrême "Death ou Black" dans les titres de Yram, on ne peut pas nier la présence de quelques parties Death mélodique... mais à mon goût la musique de Yram à une tendance Nu Metal surtout les rythmiques "Godsmack" et "Dirturbed" et un chant à la système "Systeme of a Down". Parlons du chant, tu ne trouves pas que le chant de Mahdi Ghanem est plutôt Rock que Metal ?

   Madman : Mais tu c’est que Dissection est la principale influence pas au niveau des riffs mais au niveau des arrangements, Dissection joue une musique se voulant extrême mais en gardant une structure "pop" c’est à dire sans prise de tête, intro couplet refrain et sur tout, tout en restant mélodique !! d'ailleurs Jon composait tout ses morceaux avec une acoustique et si on transpose ca à Yram tu vas trouver aussi que le mélange entre chant Rock, Metal ou Rock Metal se fait d'une manier naturelle, on se demande pas comment on va chanter sur cette partie ou l'autre, ca vient automatiquement et du moment que le résultat plait à tout le monde on le garde sans se poser des questions genre "tu trouves pas qu'on est trop rock là ??" ou bien "ce n’est pas une partie trop agressive » c’est le feeling du moment qui décide et ce n’est pas les étiquettes.


Xul : Parles nous de la session d'enregistrement vu que tu assures l'enregistrement et le mixage des titres de Yram dans ton propre Studio.

   Madman : Là c’est une vraie prise de tête normalement on commence par la batterie  ce qui nous prend le plus de temps parce que généralement au moment de l'enregistrement qu'on change pas mal de trucs et d'arrangement et nous savons que si la batterie est en boite on ne peut plus revenir en arrière donc on refait pas mal de prise. Puis lorsque les drums sont en boite c’est au tour de la basse, les guitare rythmique, le chant et enfin les percussions, on laisse tout reposer un ou 2 jours et puis on réécoute et on ré-enregistre si nécessaire et si c’est bon je passe au mix qui est un vrai casse tête et qui dure généralement une semaine voir plus parce que par exemple maintenant je suis entrain de remixer tout les premiers titres on refait la batterie avec Tarek notre nouveau batteur et ça va être prêt dans pas longtemps avec normalement 2 nouveaux morceaux.


Xul : Alors là on assiste à une vraie vie d'artiste. Concernant les titres de Yram on va parler de 2 titres; le première « Wa9tech ». Ce titre a été composé et joué au nom de Barzakh pourquoi tu l'as reproduit avec Yram?

   Madman : Déjà ce morceau composé bien avant que je forme Barzach c'était au sein de madside mon side project qui était au départ avec Nedim et Semi mes ex camarades de Madshock et en effet j’ai composé ce morceau et je l'ai enregistré tout seul et ce morceau m'est très cher car il comporte beaucoup de choses personnelles et donc c’est normal que je le joue avec Yram.


Xul : Avant de passer au second titre. Parfois il est temps d'éclaircir les choses, certains se demandent pourquoi Mahdi Jouini a quitté Barzakh. Peux-tu nous expliquer pour quelles raisons tu as quitté ce groupe après un parcours réussit?

   Madman : Disons que, à un certain moment une certaine personne s'est présenté a Barzach pour le produire et comme je n’étais pas d'accord sur certains points avec cette personne sur l'avenir de Barzach. On est entré en conflit et j’ai préféré quitter Barzach pour qu'ils continuent leur aventure sans tout gâcher et après avoir des remords en sachant qu'au sein de Barzach il y avait 2 de mes meilleurs amis à savoir Nedim et Semi Khouja et aussi de nouveaux amis qui me sont très chers comme Semi et Haithem Mahbouli donc mon départ est a l'amiable et direct je suis consacré à Barzach et après 1 anneé de travail acharné Yram a vu le jour et la suite tu la connais voila.


Xul : Le second titre c'est Heyem, un titre qui sort de l'étiquette Yram, un titre acoustique avec un chant en arabe et une chanteuse. Peux tu nous parler de se titre, surtout que vous avez participé dans un festival national avec Heyem.

   Madman : Heyem a était composé tout au début de Yram en juillet dernier je pense et a l'époque y avait que Mehdi et moi dans Yram donc on s'est dis qu'on allait composé un morceau acoustique juste pour qu'on se connaisse mieux tout les deux et le résultat était Heyem et d'ailleurs je ne trouve pas qu'il sort de l'étiquette de Yram parce qu'il comporte tout les ingrediants de Yram c’est juste la forme qui diffère et d' ailleurs on pense faire une version un peu plus virile de Heyem.


Xul : D'où venait l'idée d'introduire une chanteuse ?

   Madman : C’est un délire avec Mehdi et on s'est dis pourquoi pas !! Maintenant que je réfléchis sérieusement je ne trouve pas une raison pour la chanteuse.


Xul : Avant la naissance de Yram on a entendu parler d'un groupe où tu es leader appelé Toons, avec des membres de Myrath et le chanteur de Not Dead Yet. Certaines rumeurs disent que ces membres là n'étaient pas au courant et ils n'avaient pas donné leur accord puis le groupe s'est évaporé... Peux-tu nous expliquer ça?

   Madman : bah les rumeurs c’est bien des rumeurs en effet Toons était un projet avec Malek, Anis, Seif et Marcelo mais ce projet n'a pas duré parce que comme je t’ai dis ca demandait un énorme travail et déjà que Myrath bosse encore plus que nous loool ca n'a pas duré faute de disponibilité et c’est la que j’ai réalisé qu'il fallait des membres totalement disponible pour Yram.


Xul : Ben je crois que notre interview touche a sa fin, je te remercie pour ces moments de franchise, je te laisse le mot de la fin.

   Madman : Je remercie le staff de Metal Waves et Hail to the Tunisian Metal.


Interview par Xul (Mai 2008)




You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK