Menu

Interview : Sons Of Secret

User Rating: 5 / 5

Star ActiveStar ActiveStar ActiveStar ActiveStar Active
 

   Malgré qu’il fait parti du Staff Metal Waves, Pierre, avec un grand P, n’a pas échappé à une entrevue avec Xul, une entrevue où il révélait les mystères et les secrets de son groupe "Sons of Secret" une jeune formation française de Fusion Rock / Metal avec divers influences.
Funk It!!!
Xul : Pour commencer, la fameuse question aussi standard et chiante : Pourriez vous présenter brièvement Sons Of Secrets à nos chers lecteurs?

   Pierre : brièvement ça sera dur hahaha... sérieusement le groupe a commencé à voir le jour en juillet 2006 il y avait alors Ben à la guitare, Antoine à la basse et moi même au chant. Au fil des riffs on a trouvés nos premières compos et en janvier 2007 Doug à la guitare et Seb à la batterie nous ont rejoints


Xul : Sons Of Secret pourquoi avez vous choisi ce nom ?

   Pierre : On devait choisir un nom qui devait à la fois tout dire, et ne rien dire à la fois. On a trouvé ce nom à un moment où on ne savait pas trop encore la direction à prendre et il nous a semblé assez ouvert car il ne cible pas précisément le genre, pas comme cannibal corpse ou metallica qui frappe directement l'imaginaire des gens. Le secret dont il est question pourrait tout simplement imager notre musique et les fameux fils représente les membres du groupe. Par cette image on a juste trouvé le moyen d'exprimer notre rassemblement autour de notre musique mais avouons le franchement, fallait trouver un nom et celui la à fait tilt tout simplement, on fait du rock'n'roll nom de zeus !!!


Xul : Je pense Sons of Secret dès le début, dès le choix du nom, on commencé à créé leur propre personnalité, un nom identique avec une musique loin d’être classifié dans un style bien précis. Alors comment définissez-vous votre style ?

   Pierre : On n’a pas la prétention non plus de réinventer le genre surtout que le groupe fête tout juste son un an. On a des influences diverses et on les mélange au mieux dans notre musique pour donner ce qu'on pense être de la fusion. Pour comparer il y a eu Incubus qui était un groupe de funk tentant de faire du Metal, disons que nous on est plutôt un groupe de Metal tentant de faire du funk. Après tout groupe qui se respecte cherche à créer sa propre personnalité, son univers etc... et on y échappe pas, là où il y a challenge c'est que beaucoup de choses ont déjà était faite donc on essaye de faire des mélanges improbables c'est pour ça que dans notre musiques on trouve des éléments funk, disco, dance, reggae et même du madison !!! Le tout mélangé à des éléments plus propre au Metal. Maintenant l'évolution de notre musique tiendra de notre capacité à creuser le concept car le groupe est encore jeune après si on peut se permettre se mélange c'est parce qu'on vient d'univers différent. Ca peut sonner cliché comme réponse mais le fait est que l'on vient d'un coin où le Metal ce n'est pas la musique la plus populaire. Dans notre région il n’y a même pas une dizaine de groupes de Metal donc c'est dur de trouver des zicos qui ont la passion et du temps à donner. Ainsi si notre musique passe pour un mélange sur fond de Metal et de cynisme c'est parce notre batteur n'a pas le jeu d'un batteur de Death, que nos guitariste et notre bassiste adore le groove et la funk que je suis incapable de grunter 100 00 ans et puis on se ferait chié à rester sur un seul registre.


Xul : Puisque vous avez cité les divers style allant du Funk, Reggae, disco… jusqu’au Metal. Qu’elles sont les principales influences du groupe ?

   Pierre : On se retrouve tous autour de groupes comme Carnival In Coal, Pantera, Slayer, peut être un peu de Faith No More, les premiers Incubus et le premier album de Slipknot où les mecs déliraient bien. Après quand on est sur la route on pourrait nous imaginer à écouter tout ces groupes mais en fait on écoutes plus des trucs comme Jackson 5, Kiss, Beegees et plein de chansons assez merdique et peu avouable pour un Metaleux mais là c'est plus histoire de tripper et de se chauffer comme il faut avant le concert. Essayer de vous taper 5h de routes en écoutant les démons de minuits, la compagnie créole ou techno tunning volume 15 et vous verrez, vous serrez bien chaud pour votre concert. En disant ça certain vont pas nous trouver "true" ou intègre mais on s'en fout on fait de la musique ensuite on fait du Metal, c'est un peu comme ça qu'on voit les choses.


Xul : oh la modestie ! Mais vous ne voyez pas que certains groupes sont déjà délaissés et représentent de l’antiquité dans le monde du Metal ? Surtout avec une scène actuelle pleine d’innovation et de nouveaux styles ? Comme la vague Metalcore par exemple.

   Pierre : Moi je pense pas qu'on soit face à de la création de nouveau style, je pense plutôt qu'on assiste à l'arrivé de zicos qui ont des influences bien digéré et ça transparaît dans leurs musiques. Après tu parles de la vague Metalcore il est vrai qu'on en est pas fan. J'avoue que Bullet for My Valnetine et Trivium me sortent par les trous de nez. Mais je sais pas trop ce qu'on entend par Metalcore car il y a des groupes comme les eux que je viens de citer qui joue du Heavy à la Metallica en piquant le groove de Machine Head et en chantant un mélange de Metallica / Hatebreed puis il y a des groupes plus influencés par l'école scandinave (Soilwork, In Flames, Dark Tranquility)... J'ai beaucoup de mal à définir ce genre en fait. Le problème de ces groupes de façon générales c'est qu'ils s'inscrivent trop dans leurs temps résultat tu kiffes dessus pendant 3 mois et tu passes à autre chose. C'est de la musique pop corn pour moi. Ensuite, nous on tente comme on peut d'innover après on est pas à la même échelle que ces groupes qui répondent aux besoin d'un marché dans 5 ans on passera à autres choses. De toute façon on sait qu'on a peu de chance d'en vivre donc on profite au max, seulement ça ne nous empêche pas de démarcher pour être vus du plus grand public. C'est comme un jeux, faut garder en tête que c'est avant tout une passion. On ne fera pas de la musique pour les autres dans le sens où si un jour on nous propose d'en vivre à conditions de faire du Metalcore par exemple, on dira non.


Xul : hmmm Pierre est contre la commercialisation de la musique c’est bien. Ben comment se déroule la composition de la musique de Sons of Secret ? Un travail collectif ou plutôt individuel ? Je pense que vous êtes exclu si je ne me trompe pas (chanteur) ou bien vous composez avec le groupe ?

   Pierre : Je ne suis pas contre la commercialisation, mais je suis contre ce qui est fait sans honnêteté. Sinon pour la compositions dans le groupe ça part forcément d'une personne et là tu seras dessus mais je ne suis pas exclu du processus. De façon général ce sont les deux guitaristes qui en proposent le plus, ensuite j'apporte aussi mes idées mais elles sont moindres déjà car je n'ai pas la même niveau qu'eux en composition et aussi car je m'atèle à la gestion du groupe (enregistrement, concert, promo, etc....). Après ses idées sont vues à 5 et à 5 ces idées deviennent nos compos. Chacun reste maître de son instruments sauf si la personne à la base de la compo à vraiment proposer une super idée. C'est ainsi arrivé que Ben et Doug arrivent en répètes avec des morceaux finis qu'on a adoptés sans hésitation. Donc ce n'est ni un travail collectif, car composer à 5 c'est par expérience le bordel, et ce n'est pas vraiment individuelle car personne dans le groupe n'a plus d'influences qu'un autre. Et l'expérience joue pour beaucoup aussi, en matière de composition on ne peut pas enlever le mérite à nos deux gratteux, après jouer en groupes ça t'apporte beaucoup de progrès et on voit notre batteur et notre bassiste proposer des idées vraiment cool. Ensuite 90% des paroles et du chant sont de moi les 10% restants étant pour Ben qui devait parler de teckel dans TECKEL GENOCIDE et de série z dans Z.


Xul : Ah les paroles ! De quoi inspirez vous vos textes? Un thème bien précis ? Ou un thème général ?

   Pierre : Bah déjà il faut savoir que nos paroles sont empreint d'humour et de cynisme, ça c'est notre leitmotiv. On fait beaucoup de second degré ainsi on peut se permettre de parler de pas mal de choses. A la louche, les zombies, les danseurs de tecktonik ou le metaleux de base font régulièrement des apparitions dans nos textes. Disons qu'on prend les choses de la vie tout simplement et on les triture à notre sauce. On est des gros fans de films de zombies donc on en parle. Les danseurs de tecktonik nous semblent ridicule donc on en parle. On ne supporte pas les teckels donc on les trucide dans une chanson. Après aborder ces thèmes pourrait paraître débiles (et ce n'est pas totalement faux) mais on fait quand même en sorte que le texte est de la gueule. Perso j'aime beaucoup Molière car il avait cette faculté à dénoncer tout en faisant rire. Je suis loin de son niveau et je ne me pose pas en donneur de leçon mais le concept me plait et j'en abuse c'est aussi un bon moyen de pas trop se prendre au sérieux tout en faisant la grande gueule : un très bon défouloir.


Xul : Ah oui c’est la contagion totale ! Parlons de l’artwork, d’où venait cette idée ?

   Pierre : Hmmmm comment expliquer ? C'est une façon d'imager la surprise. T'ouvres la boîtes et tu t'y attend pas. C'est un peu comme ça qu'on voit notre musique, briser les règles en quelque sorte. Je prends par exemples la chanson Teckel Genocide qui commence comme du Death, tu te retrouves avec un couplet tout ce qu'il y a de plus punk, un pré refrain à la Cannibal Corpse, sauf pour le chant et une outro Reggea. C'est sur comme ça, ça fait un peu bizarre mais au final ce morceau en concert tout le monde le chante avec nous et ceux qui ne le connaissent pas sont surpris par les transitions certes travaillés mais peu avouables. Même nous au début de la mise en place on s'y perd un peu et au final on prend un pied monstrueux. Et puis cet artwork fait tout de suite second degré, je pense pas que les gens s'attendent à écouter du Doom Death en voyant l'artwork. Second degré jusqu'au bout, rock'n'roll quoi !!!


Xul : Franchement ça m’a donné impression que c’est une démo de Thrash Metal, mais bon. Le futur de Sons Of Secret? Une démo, ou un album en vue ?

   Pierre : C'est marrant car selon les personnes ont sonne punk, pour d'autre on fait un mélange de Sepultura et de Motorhead mais il y a un côté Thrash on est loin de le renier et tu le verras sur le prochain enregistrement hahaha. Donc voila tu as ta réponse. Là pendant 4 mois on va vivre au rythme des concerts et la préparation d'un enregistrement en avril donc autant te dire qu'on va être à 400%. Ça ne sera pas une démo car on veut mettre la production vers le haut donc on va ré-enregistrer les 3 titres de la démo et les 7 autres de notre set, soit 10 titres et ainsi sonner moins roots que sur la démo et faire ressortir les nuances. On hâte d'y être et pour le coup on va faire en sorte de contaminer le plus de monde possible mouhahaha.


Xul : Ah je ne suis pas du tout Punk j’ignore ce style mais bon. Comment avez-vous trouvé les revus concernant Contagion ? Avez-vous tiré des points bien précis à rectifier et régler ou autres choses à changer. ? Êtes vous satisfaits des échos de votre démo. ?

   Pierre : On pense que la démo a eu le note et les critiques qu'elle méritait. Le groupe est jeune et c'est normal que ça paraisse encore à retravailler. Mais que ça soit vous ou les autres on reste satisfait des échos qu'elle a eu. Après on va profiter du nouvel enregistrement pour revoir quelques points des morceaux et surtout le produit. On a enregistré la démo en 24h, on prendra beaucoup plus de temps pour le prochain CD. Nous on fait ça pour pouvoir tourner un maximum et les réactions qu'on a en concert nous donne du baume au cœur et de la force pour frapper encore plus fort.


Xul : Parlons un peu des prestations scéniques du groupe; vous montez sur scène en costume, une sorte de show spécial. Parlez nous de ce choix ? Et comment se déroulent les concerts de Sons of Secret y a-t-il une préparation bien spéciale ?

   Pierre : Alors en effet on joue en chemise blanche et cravate noir. C'est la tenue qu'on rapproche le plus du porte flingues de base comme Tarantino l'a fait dans ces films et on se considère un peu comme des portes flingues en tirant sur toutes les choses dont on parle : la télé, la tecktonik, etc... C'est volontairement un hommage à Tarantino et on ne s’en cache pas, notre musique est beaucoup influencée par le cinéma car on est tous ciné-phages dans le groupe. L'idée est venue après avoir composé un morceau qui s'appelle DANCEFLOOR KILLERS où sa raconte une bande de tueurs qui déboule dans une boite de nuits et tue tout ce qui bouge sur fond de critique de la tecktonik (ouais on déteste vraiment ça). Après pour les concerts y a pas de préparations précises, on vient, on joue, on tiens énormément à être communicatif avec le public pendant et entre les morceaux, on m'a d'ailleurs dit une fois qu'on pourrait se reconvertir dans le stand-up au cas ou la musique ça n'irait plus... on en est pas encore là on pense juste que ça fait partie du package rock'n'roll qui fait que tu passes un bon moment.


Xul : hehe Les Tarantinos ! Comment voyez vous la scène Metal français, une scène connue par des excellents groupes de Death Metal comme Fatal, Pitbulls In The Nursery, Psoriasis, Carcariass et j’en passe, aussi par les Death/Thrash Metaleux de Gojira. 

   Pierre : Bah de tous les groupes que tu me cites je ne connais que Pitbulls In The Nursery et Gojira. Perso j'aime beaucoup ces deux groupes dans le Death il y a aussi Benighted qui déboîte bien et je suis un grand fan de Wild Karnivor (peut être aussi parce qu'on a joué avec eux et que ces mecs sont adorables). Ensuite on ne refera pas la scène française ici mais Manimal et Psykup propose vraiment des délires intéressants, hacrides est un ovni qui vaut le détour et je prend bien mon pied sur Zuul FX et X-vision...enfin si je devais te citer tout le groupes français que j'aime bien on en finirait pas, déjà que je parle beaucoup héhéhé. Par contre je tiens quand même à parler du groupe d'indus FIXXX qui est vraiment pour moi une perle dans la scène française, un groupe dont je suis vraiment fan. Mais au nom du groupe on citera sans hésitation Carnival In Coal qui n'existe malheureusement plus mais qui était un savant mélange de Mr.Bungle et de Cannibal Corpse. La scène française se porte bien mais malheureusement la politique culturelle en France et de dire que le Metal ce n'est pas populaire et on lui laisse pas la chance de le devenir sauf si t'es de la team nowhere mais bon est-ce que l'on peut encore considérer Aqme, Pleymo, Enhancer ou Vegastar comme des groupes de Metal ?


Xul : Que pourriez-vous nous dire sur la relation entre l'anti-christianisme et le Metal extrême?

   Pierre : On pense qu'elle n'a pas lieu d'être le groupe n'a pas comme vocation de faire de la politique, de la propagande ou du prosélytisme. Les albums de Nile qui parlent de mythologie égyptiennes ou de Cthulu puent plus les enfer que tout les groupes de Black Metal sois disant anti religion et tout le tralala. Perso je trouve ça too much.


Xul : Pensez vous à un contrat avec un label ? et pour cela avez-vous envoyé votre démo à des maisons de prod ?

   Pierre : On y pense mais de loin, on a encore rien envoyé, on enverra après le prochain enregistrement. "Patience et longueur de temps Font plus que force ni que rage" disait La Fontaine.


Xul : Comment définissez vous le mot « Underground » en Metal, si tu as remarqué c’est ma question favorite que je pose dans toutes mes entrevues ?

   Pierre : Ça va j'ai vu hahahaha. Ce mot est un peu mis à toutes les sauces donc je ne sais pas trop quoi en penser. Pour certain on est underground (ou UG quand t'es over branchouille) quand on fait grossomerdo la musique la plus inaudible qu'il soit, moins de gens l'écoute plus t'es content, ça me fait bien rire. Après celle qui me satisfait le plus c'est de dire que tu es underground quand tu es connu que dans le milieu autorisé y a un côté intime qui se crée, le meilleur moyen de promo c'est le bouche à oreille, ça a une portée plus humaines. On pourrait aussi dire que tu es underground quand tu ne vis pas de ta musique mais que tu es tellement passionné qu'à défaut d'en vivre tu deviennes un activiste respecté. Mais bon selon personne même David Guetta est "UG" ce n'est qu'un mot !!!


Xul : Sur ces mots on arrive à la fin de notre émission ! Je te laisse le plaisir de clôturer cet interview. Si tu as souhaité une question, tu peux là poser et répondre ensuite. Sinon Merci Pierre pour ces 3 heures.

   Pierre : Bah écoute c'est moi, qui au nom du groupe, te remercie toi et ton webzine. N'hésitez pas à vous tenir au jus de notre actu sur notre myspace et je fait un appel aux activistes qui passe par ici, les lieux de concerts sont de plus en plus durs à trouver pour notre musique donc si vous aimez votre musique ne lâchez pas le morceau organisé des concerts, montez des groupes et si jamais vous avez un plan pour nous n'hésitez pas à nous mailer sur This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
KEEP IT FUNKY BRUTAL !!!


Interview par Xul (Decembre 2007)




You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK