Menu

Interview : Severe Agony

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

   Severe Agony, une formation qui a vu le jour après le Split-up de Death Awakening avec Fedor et Ralph au leadership, commence à se forger un nom dans la scène Metal tunisienne et vise des horizons plus lointains… avec un premier EP, Hagal Aett sorti au début de l'année, suivi d’un second The Darkest Chapter, Severe Agony a prouvé que son niveau s’améliore et sa maitrise à un Death Metal Old School frôle la perfection. Fedor nous parle plus de ce groupe et ses side-projets.
Xul : Salut Fedor, commençons notre interview par la question standard la plus fréquente. Peux-tu présenter Severe Agony à nos chers visiteurs?

   Fedor : Bien sur, le "groupe" s'arrête a deux personnes qui sont moi ; Souissi Fedor, en tant que guitariste chanteur et pour les enregistrements bassiste et programmeur de batterie, et Jerbi Ralph en tant que guitariste chanteur principal.


Xul : D'où vient l'idée de ce projet Severe Agony?

   Fedor : Le créateur et le concepteur de Severe Agony est Ralph, après le split-up de notre ancien projet "Death Awakening" il eut l'idée de créer ce nouveau projet death "old school"


Xul : Alors Severe Agony est la suite de Death Awakening mais dans une approche plutôt Death Old School ?

   Fedor : Bon, je ne dirais pas que c'est une suite mais on pourrait le prendre comme ça d'une certaine manière car certains éléments de cet ancien projet sont présents dans Severe Agony. Je dirais que Death Awakening s'est divisé en deux pour donner deux projets différents et l'un d'entre eux est donc Severe Agony


Xul : Le split-up de Death Awakening était le noeud après lequel deux formations ont vu le jour. Restons dans notre sphère Severe Agony, peux tu nous dire Fedor pourquoi le choix de ce nom? Quel message voulez vous (Ralph et toi) transmettre à travers?

   Fedor : Nous voulons être clairs et explicites dans le nom de ce groupe. La thématique reste dans la même ambiance qui est la guerre, la souffrance, la haine et toute ces horreurs qui, dans un certain point de vue sont "critiqués" dans nos paroles, Severe Agony pour nous sonne "old school" aussi.



Xul : A ce que j'ai remarqué vous êtes trop Old School, quelles sont les influences principales de Severe Agony qui vous ont permis d'aboutir à ce style là?

   Fedor : Le Death Metal en général de la fin des années 80 et début des années 90. Nous n'avons pas de groupes spécifiques qui nous ont influencé.



Xul : Après un premier EP Hagal Aett, un second EP intitulé The Darkest Chapter vient de voir le jour durant le mois d'avril. Comment s'est déroulé la session d'enregistrement?

   Fedor : En ce qui concerne l'enregistrement, il a été fait chez moi avec la guitare de Ralph, un multi effet et mon pc. Du matériel pas extraordinaire à vrai dire (une puce sonore intégrée au pc, un micro amateur etc....) mais la "manipulation" de l'enregistrement a été dur pour pouvoir créer un son potable surtout pour "The Darkest Chapter".



Xul : De quoi s'inspirez vous pour vos paroles? Vous vous basez sur un thème bien précis ou bien c'est un thème engagé ?

   Fedor : Disons que les paroles se regroupent autour du même thème qui est, la guerre, et l'humain dans tout ça. Lorsqu'on parle de la guerre, on est surtout dans les rebords de la seconde guerre mondiale.


Xul : ça enveloppe parfaitement l'esprit Old School. Vous ne trouvez pas qu'entre le premier EP et le second il y a une période assez courte, vous ne pensez pas que vous auriez du prendre votre temps afin d'avoir plus de critiques puis entamer le travail de votre second opus.?

   Fedor : Je pense qu'avec 2 EP nous aurons deux fois plus de critiques.


Xul : Je trouve que de préférable avoir un bon nombre de critiques est bénéfique pour améliorer la seconde réalisation, mais bon c'est votre choix. Qu'envisagez vous pour le futur? Une réalisation d'un nouvel EP, ou un album? Avez vous déjà entamé l'écriture des titres ou vous êtes en mode stand by afin d'avoir un peu plus d'inspiration?

   Fedor : Nous somme dans l'écriture de nouveaux titres, nous prévoyons l'album pour bientôt si rien ne change dans nos programmes bien sur. Si les choses se sont déroulées si vite c'est d'après moi parce que je pense que nous sommes pour le moment un groupe de "studio" (ou plutôt un groupe maison lol) qui n'a été actif que dans la production de 2 EPs, nous ne sommes pas un groupe.


Xul : Malgré que vous êtes un groupe de Studio, vous prévoyez une montée sur scène, n'est ce pas ?

   Fedor : en pleine répétition et toutes les merdes qui suit un tas de responsabilité divisé en quatre membres, d'autant plus que depuis la création de Severe Agony nous ne faisons qu'écrire et écrire des chansons, alors autant les sortir!


Xul : Oublions un peu Severe Agony. Fedor tu es connu comme étant le Dan Swano tunisien (pas de grosse tête hein); chanteur avec les Old Crow, leader de ton projet one-man-band Ethereal, guitariste, chanteur et bassiste avec Severe Agony et guitariste/chanteur avec Kane, sans oublier bien sur ton projet Vargaborg. Comment tu trouves le temps pour tous ces projets? Surtout que se diviser en autant de projets nécessite beaucoup d'effort

   Fedor : Au lieu de perdre son temps a regarder la TV, des émissions d'abrutissement massive, sortir avec les "copains", traîner chez soit à rien faire, jouer a des jeux vidéo (bon la quand même j'exagère je joue tout de même et certains jeux m'inspirent lool) je passe la plus part de mon temps à bosser sur ces différent projets, et je sais que je ne pourrais jamais me concentrer sur un seul projet car je veux m'épanouir pleinement dans le style musical que j'aime qui est évidemment le Death Metal, bien sur j'ai mes études, mais j'arrive, ou du moins, j'essaye de me diviser pour ces différents projets.


Xul : J'ai entendu (plutôt tu m'as dis) que tu prépares un nouvel opus pour Ethereal, t'en es où déjà? Et peux-tu donner un petit aperçu sur le produit que certains attendent depuis un moment?

   Fedor : Ethereal m'a demandé énormément de travail sur le niveau de la recherche musicale,j'allais sortir un single, ensuite un EP mais je ne sais pas encore ce que je devrais faire car ce projet est, je pense, le plus compliqué d'entre tous. Lorsque je parle de la recherche musicale c'est que je veux essayer d'intégrer dans ce Death Metal, la musique tzigane et je dois travailler et re-travailler tous les morceaux déjà composés pour intégrer le tzigane dans tout ça, d'autant plus que c'est un Death Metal très dispersé, on y trouvera du technique, du brutal, des passages à la Opethienne version tzigane on y trouveras même du black et plein d'autres choses...


Xul : Autrement dit le projet qui englobe tout. On ne va pas trop parler des autres projets puisque cet interview est dédicacé à Severe Agony. La chose qui a énormément étonnée ceux qui ont écouté The Darkest Chapter est le son de la batterie, dans ton interview à la radio tu as affirmé que ce sont des samples midi travaillés avec des logiciels, pour le prochain album comptez vous faire la même chose ou ça sera un produit professionnel de studio avec un son de batterie réel?

   Fedor : nous n'aurons jamais les moyens d'enregistrer un son réel, ni le batteur adéquat pour jouer avec Severe Agony d'ici là.


Xul : "ni le batteur adéquat", cela est du à la complexité du jeu de batterie de Severe Agony ou le manque de batteur en Tunisie?

   Fedor : le manque de batteur en Tunisie. D'ici quelque mois, Severe Agony "subiras" une délocalisation, Ralph sera en Allemagne pour former le groupe réellement actif là bas. Nous pourrons toujours tenter de faire un concert avec des musiciens de scène en Tunisie avant le départ de Ralph


Xul : Alors je comprends que Severe Agony sera délocalisé avec le départ de Ralph, qui continuera avec son groupe en Allemagne... Tu resteras un membre actif au sein de Severe Agony ou le tout s'arrêtera avec la délocalisation du groupe?

   Fedor : évidemment que je serais toujours le guitariste chanteur de Severe Agony, je vais continuer a composer et je serais toujours en contact avec Ralph, lui de sont côté s'occupera surtout de la partie pratique du projet (line up, répétions etc...) pour le reste nous devons encore réfléchir, mais avant tout nous devons nous concentrer sur maintenant et pas pour ce qui arriveras dans 5 mois car nous avons encore le temps de nous organiser


Xul : Un groupe qui quittera la Tunisie pour conquérir l'Europe... Avez vous tenté de contacter des labels? Surtout que le Death Old School n'est pas le bienvenue chez tout le monde à cette époque où des nouvelles vagues font surface.

   Fedor : Oui, nous tentons déjà de contacter certain labels, mais nous ne savons pas encore si nous devrions compter là-dessus car comme tu l'a si bien dit le old school disparaît de plus en plus... Cela prendras sûrement beaucoup de temps, ce qui est sur, nous n'allons pas "dévier" de genre.


Xul : C'est bien de s'attacher à ses racines. Que penses tu de la scène Metal locale "actuelle"? Avec certains groupes de Death Metal comme Damned Sorrow, Necrosis, Vomit The Hate, Old Crow...

   Fedor : Evolution impressionnante dans notre petite scène locale (heureusement d'ailleurs) mais je pense que le problème en Tunisie resteras toujours le même dans les groupes : qui est la "notion" de "concurrence" sans aucun soutient véridique, et sans ce soutient nous ne pourrons jamais évoluer REELLEMENT, beaucoup de poignards dans le dos, hypocrisie, bref le problème ne vient pas de la musique ni de l'inspiration des musiciens, mais le problème vient de l'état d'esprit. Après tout le Metal est avant tout un état d'esprit, que nombreux dirais-je l'ignore... Vendre un Ep....alors ça, ça me fait exploser de rire franchement Xul...


Xul : Moi je trouve ça normal, question d'encourager le groupe mais pas au point de faire du fric avec...

   Fedor : Je pense que, si on voudrait encourager un groupe on devrait faire des dons et ne pas acheter.


Xul : Une question un peu hors sujet, mais on dit que "Fedor était l'élément décisif pour que la malédiction des Old Crow prend fin..." Comment peux tu commenter ce fait ?

   Fedor : je pense que les Old Crow avaient besoin d'un élément non pas décisif mais complémentaire, il est vrai que Old Crow étaient "maudits" mais depuis mon entrée les mecs ont compris que la voie qu'ils ont choisi (Death Metal mélodique) n'était pas du tout faite pour eux, leurs "état d'esprit" et leur façon de voir le Death Metal et loin d'être celle du mélodique. C'est aussi le fait d'avoir un nouveau membre parmi eux qui leurs ont permis de se remettre en question.


Xul : Quelle est ta définition pour l'Underground?

   Fedor : Underground? ben "sous la terre" lool comme sa définition le dit si bien, un groupe underground et "sous la terre" il n'est pas ultra médiatisé et bourré dans la cervelle de chaque mélomane et n'atteint pas le point de pur marketing, je pense que les groupes underground ont plus de valeur musicales et artistiques et les bombes que tout le monde entend parler. (Sauf certaines exceptions évidemment elles existent partout) ou sous le sol plutôt pour underground.


Xul : à ce que j'ai remarqué tu es l'une des rares personnes qui ont des racines purement Old School et qui tolèrent en même temps la nouvelle vague "Metalcore", comment expliques tu ça ?

   Fedor : C'est une des façons de faire apprécier (si toutefois la musique est bonne) le old school a ceux qui ne l'aime pas et forcement c'est a double sens, ceux qui n'aime pas le "new school" auront toujours droit aux éléments old school.


Xul : Y t-il une question que tu aurais aimé que je te la pose, à toi l'honneur de la poser et répondre après.

   Fedor : Quel est ton but "musical" dans le Death Metal? Réponse : de créer un nouveau style ou branche de Metal dérivante du Death Metal.


Xul : Mais à ce que je sache tu ne tolère pas trop les dérivés et les sous genres, tu préfères un style de base et that's all, n'est ce pas ?

   Fedor : Evidement mais un tout nouveau genre n'a plus rien a voir avec avec les "sous tendance". Un nouveau style j'entends par là un nouveau son qui n'a rien a voir avec le reste, mais juste un "dérivé" du Death comme le Thrash a permis de donner naissance au Black et au Death.


Xul : On ne va pas revenir à l'histoire du Thrash et la naissance du Black et du Death, parce que cela nécessite tout un débat... Sur ce, je te remercie Fedor pour le temps que tu m'as accordé pour répondre à mes questions et je te laisse le mot de la fin

   Fedor : Je te remercie a toi Xul et a toute ton équipe et longue vie à METAL WAVES, et que le Death Metal nous envahie tous!!!


Interview par Xul (Mai 2008)




You have no rights to post comments

The most visited gambling websites in The UK